Coordination

OMEDIT-PACA-CORSE@sante.gouv.fr

 

Véronique PELLISSIER
Médecin coordonnateur

veronique.pellissier@ars.sante.fr
Tél: 04 13 55 80 60

 

Marie-Hélène BERTOCCHIO
Pharmacien coordonnateur

marie-helene.bertocchio@ars.sante.fr
Tél: 04 13 55 81 87

 

Davy BEAUGER
Epidémiologiste / Ingénieur

davy.beauger@ars.sante.fr
Tél: 04 13 55 80 55

 

OMEDIT PACA-CORSE
Mission qualité, sécurité et pertinence des activités de soins
Direction de l'Organisation de l'Offre de soins
Agence Régionale de Santé PACA
132 Boulevard de PARIS
13003 MARSEILLE 

 

Résultat de recherche d'images pour "twitter"

Retrouvez nous sur Twitter

 

DOCUMENTS UTILES

- Fiche de bon usage du médicament concernant les biosimilaires (HAS).
- Syndrôme d’hyperémèse cannabique
- RISQUE DE D’ABUS DU TROPICAMIDE (MYDRIATICUM®)
- AIDE À LA PRESCRIPTION DU PANSEMENT PRIMAIRE POUR PLAIE CHRONIQUE
- Traitement des apnées hypopnées obstructives du sommeil de l’adulte par orthèse d’avancée mandibulaire (OAM)

 

Les bulletins des centres de Pharmacovigilance :

- Bulletin n° 22 du CRPV de NICE

- Bulletin n° 21 du CRPV de NICE

- Bulletin n°20 du CRPV de NICE

- Bulletin n°19 du CRPV de NICE

- Bulletin n°18 du CRPV de NICE

 
 
 

LES AGORAS DE L'ARS PACA: Journée de l'OMEDIT PACA-Corse.

Télécharger les présentations :

- CBU Rapport d'étape annuel 2014: quelques retours

- CBU Rapport d'étape annuel 2015: vers une version numérique

- Plan triennal et produits de santé

- PHMEV-LPP

- Coordination des parcours de santé: Lien ville-hôpital-ville

 

Recommandations sur la prévention et la gestion des effets indésirables des anticancéreux par voie orale

- Recommandation anticancéreux par voie orale ITK

- Recommandation anticancéreux par voie orale IMID

 

Conditions de prises en charge du Nivolumab (mise à jour 13/06/2016)

Prise en charge du Nivolumab + tableau récapitulatif concernant le Ramucirumab dans le dispositif post ATU (màj 13/06/2016)

 

Ordonnances type de "perfusion à domicile":

LA NOUVELLE ORDONNANCE 2016 EST ARRIVEE ! (à télécharger ici)

 

Conditions du developpement de la chimiotherapie en hospitalisation a domicile, synthese et recommandations de l'HAS (janvier 2015): à télécharger ici

 

En vue d'améliorer la prise en charge médicamenteuse des patients, l'OMEDIT PACA CORSE met à disposition un certain nombre de documents utiles à la mise en oeuvre efficiente d'une politique du médicament et autres produits de santé en établissement. (voir les autres onglets du présent menu)

En date du 14 février 2012,la DGOS a publié une circulaire qui précise les mesures d'organisation attendues pour la mise en œuvre des dispositions pour l'accompagnement et l'appui à la mise en œuvre de l’arrêté du 6 avril 2011 relatif au management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse et aux médicaments dans les établissements de santé.

La circulaire est téléchargeable sur le site du ministère
 

Pour accompagner la démarche, un guide d'accompagnement vient de paraitre et est mis à la disposition des professionnels sur le site du ministère de la Santé. Ce guide a pour objectif de fournir des outils et bonnes pratiques existantes, proposées par différentes institutions et opérateurs de santé nationaux et internationaux, et classés en neuf objectifs (études des risques, analyse des risques, actions d’amélioration, évaluation, déclaration, communication, réglementation, éléments bibliographiques, informatisation). Vous pourrez trouver également sur le site un document répertoriant les outils et les ressources bibliographiques.

Télécharger l'ensemble des documents

En lien avec cette démarche, l'Agence du médicament vient de mettre en ligne sur son site un dossier thématique sur la sécurité du médicament à l'hôpital
Afin de sécuriser le circuit du médicament en établissement de santé, l'Afssaps s'est engagée, en particulier par le biais du Guichet Erreurs Médicamenteuses, aux côtés de la DGOS pour établir une liste d'"événements qui ne devraient jamais arriver" en établissement de santé. Ces événements sont des événements indésirables graves évitables qui n’auraient pas dû survenir si des mesures de prévention adéquates avaient été mises en œuvre. Cette liste est inspirée de la démarche des "never events" du National Health Service (NHS) en Grande-Bretagne.
Elle a été adaptée aux spécificités des pratiques françaises, à l’appui des données remontées vers le Guichet Erreurs Médicamenteuses de l’Afssaps.


Les évènements qui ne devraient jamais arriver

  • Erreur lors de la prise en charge des patients traités avec des médicaments anticoagulants
  • Erreur lors de l’administration du chlorure de potassium injectable
  • Erreur de préparation de spécialités injectables pour lesquelles le mode de préparation est à risque
  • Erreur d’administration par injection intrathécale au lieu de la voie intraveineuse
  • Erreur d’administration par injection parentérale au lieu de la voie orale ou entérale
  • Surdosage en anticancéreux notamment en pédiatrie
  • Erreur de rythme d’administration du méthotrexate par voie orale (hors cancérologie)
  • Erreur d’administration d'insuline Erreur d’administration de spécialités utilisées en anesthésie réanimation au bloc opératoire
  • Erreur d’administration de gaz à usage médical
  • Erreur de programmation des dispositifs d’administration (pompes à perfusion, seringues électriques…)
  • Erreur lors de l’administration ou l’utilisation de petits conditionnements unidoses en matière plastique (ex : unidose de sérum physiologique, solution antiseptique…) notamment à la maternité ou en pédiatrie